Parc National de ZAHAMENA

Le Parc National de Zahamena se trouve dans la province de Toamasina et couvre deux régions : l’Analanjirofo et l’Alaotra Mangoro. Il abrite essentiellement une biodiversité exceptionnelle comprenant principalement deux écosystèmes majeurs : un écosystème terrestre dominé par la forêt dense humide sempervirente et un écosystème aquatique constitué d’un réseau très dense de cours d’eau et de formations marécageuses.

Depuis 2007, le Parc National de Zahamena avec les Parcs Nationaux de Marojejy, Masoala, Ranomafana, Andringitra et Andohahela font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO « Forêts humides de l’Atsinanana ». Zahamena est classé patrimoine mondial sous les critères IX et X. Les valeurs universelles exceptionnelles justifiant cette nomination au sein du Patrimoine Mondial sont : la grande gamme d’habitats associés à une diversité d’oiseaux exceptionnels (plus de 95% d’espèces caractéristiques de l’écorégion) ; la diversité de reptiles élevée dont  5 espèces uniques à Zahamena et  10 mammifères menacés (1 CR, 3 EN, 6 VU).

Floristiquement, Zahamena présente 151 espèces de Ptéridophytes, 60 espèces d’orchidées, 22 espèces de palmiers, 10 espèces de Pandanus et 511 espèces de plantes ligneuses. A Zahamena se trouve le Blotella coursii qui y est endémique et le Dypsis fibrosa, espèce menacée selon l’UICN, excessivement exploitée pour ses fibres.

Du côté faunique, l’Aire Protégée abrite 112 espèces d’oiseaux, 29 espèces de poissons, 62 espèces d’amphibiens et 46 espèces de reptiles. 13 sur les 48 espèces de mammifères recensées sont des lémuriens. Nombreux figurent dans la liste rouge de l’UICN en raison de leur rareté et de leur vulnérabilité. Parmi les espèces menacées nous pouvons citer entre autres l’Aigle serpentaire de Madagascar Eutriorchis astur, espèce menacée en danger (EN) selon l’UICN en 2008, Eulemur fulvus albifrons (EN), l’Indri indri ou Babakoto (EN) et le Fossa fossana (VU).

Cependant le Parc National de Zahamena est sujet à diverses pressions et menaces notamment la coupe sélective, la chasse, le braconnage, le défrichement et enfin les feux.

Région: 
ZAHAMENA