La Nouvelle Aire Protégée d'Oronjia

  • Statut : Nouvelle Aire Protégée
  • Promoteur : Missouri Botanical Garden
  • Superficie : 1642 ha
  • Population : 3 075
  • Géolocalisation : région DIANA
  • Financé depuis : 2012

La NAP d’Oronjia se trouve sur l’extrémité Nord-Est de Madagascar, elle est localisée dans la commune Rurale de Ramena (district d’Antsiranana II), région DIANA localisée vers 12 km au Nord Est de la ville de Diégo Suarez. Elle s’étend sur une superficie de 1642 ha, délimitée au Nord-Ouest par le fokotany de Ramena et au Sud-Ouest par le fokotany Ankorihikely.

Floristiquement, Oronjia est un site très riche et actuellement on compte 216 espèces de plantes, réparties sur 149 genres et regroupées dans 57 familles. Parmi ces espèces 13 sont menacées d’extinction et 8 espèces sont endémiques locales notamment : Crossandra quadridentata (ACANTHACEAE) ,  Uvaria antsiranensis (ANNONACEAE), Dioscorea orangeana (DIOSCOREACEAE), Stachyandra merana (EUPHORBIACEAE), Memecylon antsiranense(MELASTOMATACEAE), Premna orangeana (VERBENACEAE),  Ivodea sahafariensis (RUTACEAE) et Grewia sahafariensis (TILIACEAE).

Du point de vue faune, le site abrite 110 espèces, dont 2 espèces d’Amphibiens, 32 espèces de Reptiles, 63 espèces d’Oiseaux dont une colonie nicheuse de Phaetonlepturus, 10 espèces de Mammifères non Primates et 3 Primates.Parmi la faune  du site  19espèces sont endémiques de Madagascar et 5 sont menacées d’extinction.

L’ensemble de la zone d’Oronjia est caractérisé par une formation végétale sèche plus ou moins dégradée dont les taxons caractéristiques sont présentes par Commiphora stellulata(Burseraceae) et Hildegardia ankaranensis (Sterculiaceae)

On peut distinguer trois types de formations distinctes dans le site.

  • Forêt sèche à  essence autochtone en dominance formée par des individus de régénération et rejets des troncs coupés, c'est-à-dire elle est secondarisée and en partie ressemble a un fourré plus qu’une forêt. Elle s’installe sur un substrat sableux au-dessous des  roches calcaire. La forêt perd totalement ses feuilles en saison sèche.
  • Formation secondaire qui occupe les zones fortement perturbées, marquées par le passage des activités anthropiques. Cette végétation est plutôt classifiée comme un fourré ou végétation arbustive caractérisée par une dense population d’arbustes ligneux de taille moyenne avec une abondance d’espèces exotiques envahissantes.
  • Savane occupant la partie du site ayant subie  une forte pression par des interventions humaines. Dans cette partie, la végétation arbustive est remplace par une formation herbeuse utilisée comme aires de pâturage des zébus et des chèvres.

En plus de ces trois formations, le site renferme aussi deux étangs et un marécage temporairement inondé. Ces sites sont des zones d’importance pour les oiseaux.

Région: 
Oronjia