L'Aire Protégée de Tsimanampetsotse

  • Statut : Parc National
  • Promoteur : Madagascar National Parks
  • Superficie : 230 740 Ha
  • Population : 60 605
  • Géolocalisation : sud-ouest de Madagascar
  • Financé depuis : 2007

Situé à 90 km de Toliara, le Parc National de Tsimanampetsotsa s’étend sur une superficie de 230 740 Ha. Le site est protégé depuis 1927 à cause de l’importance de sa biodiversité (90% de sa faune et de sa flore sont endémiques). Il est  déclaré Parc National en 1966 et est le premier parc national nommé site Ramsar. Le parc national de Tsimanampetsotsa  appartient également à la catégorie II dans la classification de l’UICN.

Il existe deux principaux paysages dans le parc : un plateau calcaire couvert de forêt dense xérophile (une forêt épineuse localement endémique), d’énormes baobabs tels que les Pachypodium lamerei et des dunes de sable le long de la côte, recouvert d’une couverture herbeuse.  Le parc possède également de nombreuses grottes et avens, qui sont le résultat d'une rivière souterraine.

Concernant sa faune, plus de 100 espèces d’oiseaux sont inventoriées au parc national de Tsimanampetsotsa, dont les flamants rose (Phoenicopterus minor) et les flamants nains formant des grandes colonies sur le lac, 5 types de Couinae tous endémiques de Madagascar dont le Coua de Verreaux, la Newtonia de Archbold, le pluvier de Madagascar et la vanga à épaulettes ou vanga de Lafresnaye.

Outre les oiseaux, le parc abrite également 12 espèces de mammifères. Parmi elles l’extrêmement rare et localement endémique la mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri) et 4 espèces de lémuriens telles le Lémur catta, le sifaka de Verreaux, le lémur gris brun et le Lépilémur à pattes blanches. S’ajoutent à cela 39 espèces de tortues, dont le plus important est la tortue radiée, qui est endémique à cette région et extrêmement menacée d’extinction.

Une autre caractéristique de ce site repose sur  la composition chimique du lac salé qui fait qu' aucun poisson ne peut y vivre. Néanmoins, le poisson aveugle unique au monde est facile à trouver dans des grottes souterraines, qui n’est autre que le poisson cavernicole aveugle Typhleotris madagascariensis.

En matière de menaces, la principale qui pèse sur le parc national de Tsimanampetsotsa est le braconnage. Notons spécialement les pressions sur la mangouste de Grandidier. Vu qu’elle n’existe qu’à Tsimanampetsotsa, son aire extrêmement limitée est menacée par la déforestation pour la culture du maïs et également par le pâturage du bétail.

Région: 
Tsimanampetsotse