Le Complexe Mahavavy Kinkony

  • Statut : Nouvelle Aire Protégée
  • Promoteur : Asity Madagascar
  • Superficie : 300 000 Ha
  • Population : 60 452 habitants
  • Géolocalisation : Nord-Ouest de Madagascar, Mahajanga, Région Boeny
  • Financé depuis : 2010

Le complexe de zones humides de Mahavavy Kinkony se situe dans la province de Mahajanga, dans la région Boeny et du district de Mitsinjo.

Le site couvre une superficie totale de 300 000 ha, incluant différents types d’écosystème naturelle dont le fleuve Mahavavy, le lac Kinkony et ses lacs satellites, les mangroves, les plages côtières, les marais, la forêt sèche de Tsiombikibo et les forets galeries le long de la rivière et la savane a palmier.

Mahavavy Kinkony est classée dans la catégorie V selon l’UICN. La conservation de la Nouvelle Aire Protégée est assurée par Asity Madagascar depuis 2002 et a pour but de conserver la biodiversité et de gérer durablement les zones humides.

Floristiquement, 246 espèces florales ont été vues et inventoriées. Nous pouvons citer entre autres le Milletia aurea (en),  borassus madagascariensis (vu) qui est un habitat de mégachiroptères.

Du côté faunistique, le site abrite plusieurs espèces telles que les primates dont le Microcebus, le Propithecus deckeni ou l’Eulemur mongoz (en).

 Y sont répertoriées aussi 30 espèces de poissons, 37 espèces herpetofaunes et 133 espèces d’oiseaux. Le complexe de Mahavavy Kinkony est plutôt connu par sa richesse aviaire, surtout en oiseaux aquatiques. Nous pouvons distinguer le Gravelot de Madagascar, le Râle d’Olivier (Amaurornis Olivieri), l’Aigle pêcheur de Madagascar (Haliaaetus Vociferoides) ou le Charadrius Thoracius.

Mahavavy Kinkony, c’est aussi des reptiles tels que l’Erymnochelys madagascariensis (CR) ainsi que des poissons tels que le paretroplus petiti (en) et le paretroplus kieneri (vu), et enfin des chiroptères ont été vus notamment le Triaenops furculus (VU), Myzopoda aurita (VU) et Pteropus rufus (VU).

En matière de pressions, le complexe Mahavavy Kinkony  la dégradation des bassins versants due à l’érosion du sol. Il y a également l’ensablement des lacs et plaines cultivables, le changement des paramètres physico-chimiques de l’eau et du fond du lac, le défrichement et la dégradation des plantes et habitats aquatiques.

Région: 
Mahavavy Kinkony