Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Fondation pour les Aires protégées et la biodiversité de Madagascar

Baobab

Le Complexe Tsimembo Manambolomaty

 

  • Statut : Nouvelle Aire Protégée
  • Promoteur : The Peregrine Fund
  • Superficie : 62 745 Ha
  • Population : 13 439
  • Géolocalisation : Ouest de Madagascar, région Melaky
  • Financé depuis : 2011

Le complexe Tsimembo-Manambolomaty est localisé dans la partie centre ouest de Madagascar, dans le district d’Antsalova, région de Melaky. Cette vaste plaine s’étend sur 62 745 hectares et est composée de trois écosystèmes (lacs, mangroves et forêts).

Le site est classé Site RAMSAR depuis 1999 et a obtenu un statut d’aire protégée de catégorie V « Paysage Harmonieux Protégé » selon l’UICN en 2008.

Tsimembo  représente l’un des massifs de forêt dense sèche de l’Ouest encore intacte. Il abrite huit espèces de lémuriens dont trois sont menacées. La forêt autour du lac abrite de nombreuses espèces d’ophidiens, de lézards et de caméléons.

Le site héberge plus de cinquante espèces d’oiseaux d’eau qui sont menacées d’extinction à savoir le Haliaeetus vociferoides (Pygargue de Madagascar), Ardea humbloti (Héron de Humblot), Ardeola idae (Héron à Crabier blanc).

Par ailleurs, 16 espèces de poissons sont rencontrées dans les trois lacs dont l’Arius madagascariensis (« Gogo »). Une population importante de tortues d’eau douce comme l’Erymnochelys madagascariensis (« Rere »), et le Pelomedusa subrufa (« Kapika ») ont également été signalées.

Les principales menaces qui pèsent sur cette zone sont la déforestation par la pratique de la culture sur brûlis, les feux de brousse, la surpêche par l’utilisation de certains types de filet. Mais il y a aussi le défrichement, la coupe de bois, la divagation du bétail, le braconnage de tortues, l’exploitation illicite des ressources naturelles. L’insuffisance d’infrastructures agricoles et d’encadrement technique poussent la population à exploiter le sol de manière temporaire alors que le sol des environs de la zone à protéger est fertile et pourrait être utilisés durablement.

Pour en savoir plus sur les activités de la Fondation sur ce site, consultez sa fiche.